FRELON ASIATIQUE : Les apiculteurs en colère

La Nouvelle Republique, le 26.11.2013

Un an après l’annonce du classement du frelon asiatique comme nuisible, « sur le terrain, rien n’a changé », dénonce l’Union nationale de l’apiculture française. Alors que des centaines de fondatrices vont quitter les nids avec l’entrée dans l’hiver, l’Unaf dresse un premier bilan d’application du dispositif de lutte à l’issue de cette première saison de mise en œuvre.

Pour les apiculteurs, il n’a permis aucune amélioration de la situation au niveau des ruchers. « Si, dans certaines régions déjà bien touchées, la pression du frelon est moindre cette année, c’est du fait de la météo défavorable. Mais dans certaines zones peu colonisées, le frelon était bel et bien présent. »

L’Unaf appelle le ministre de l’Agriculture « à réaffirmer clairement sa volonté de lutter contre le frelon asiatique et demande son classement en danger sanitaire de 1re catégorie », qui rend la lutte obligatoire. Elle demande également l’autorisation pérenne de destruction des nids par le dioxyde de souffre et souhaite obtenir « la reconnaissance officielle du piégeage de printemps des fondatrices, qui a montré une réelle efficacité pour diminuer la pression du frelon sur les ruches. Ce moyen est pourtant écarté des moyens de lutte reconnus par l’administration. »

Publicités

A propos adahb

Association pour le Développement de l'Apiculture en Haute-Bretagne
Galerie | Cet article, publié dans Articles, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s